Quels travaux pour mieux louer ?


7 min lu
21 Aug
21Aug


Vous avez récemment acheté un bien et vous aimeriez le louer ? Louer son logement peut vite s’avérer être une perte de temps et d’énergie. En effet, les problèmes du quotidien peuvent rapidement s’enchaîner. C’est pourquoi de nombreux propriétaires décident de se faire accompagner par une agence de gestion locative. Vous pouvez confier votre bien à une agence immobilière en ligne à Reims  

L’agence pourra par exemple vous conseiller sur les travaux à faire avant de louer. Il y a des travaux à faire obligatoirement, comme la mise aux normes de l’électricité ou les travaux de rénovation. D’autres, en revanche, sont facultatifs mais ils permettent de louer son bien plus vite.  

Louer vite et mieux permet une meilleure rentabilité locative : la vacance locative est moins longue et vous êtes donc assuré de toujours toucher votre revenu locatif.   

Les travaux obligatoires   

Lorsque vous souhaitez louer votre bien, certains travaux doivent impérativement être réalisés. Ces travaux non facultatifs ont principalement pour but de garantir la sécurité du locataire. Ils doivent aussi lui assurer un minimum de confort et lui permettre de profiter sans encombre du bien.   

Vous devez garantir sécurité et confort à votre locataire. Il doit, par exemple, disposer de l’eau courante et du chauffage, qui sont des conditions nécessaires à la location. La porte doit aussi pouvoir se fermer, à la fois pour préserver la sécurité et l’intimité du locataire.   

Un autre des travaux à réaliser est la mise aux normes de l’électricité. Là aussi, il s’agit de ne pas porter atteinte à la santé du locataire. Il existe de nombreuses normes concernant les branchements électriques : les fils électriques ne doivent pas être apparents, les prises dans la salle de bain et la cuisine doivent être résistantes à l’humidité, le logement doit être doté d’un disjoncteur capable de faire sauter l’électricité en cas de problème…   

Le propriétaire est aussi responsable de l’état du logement. Il doit faire les réparations nécessaires entre deux locataires et, si le logement est meublé c’est à lui de vérifier que le mobilier est toujours en état de marche. On appelle « vétusté » l’usure qui correspond à l’usage normal du logement. C’est au propriétaire d’y remédier en faisant les travaux nécessaires entre deux locataires.   

Bien entendu, si le locataire inflige au logement des dégradations qui ne relèvent pas de l’usage normal du bien, c’est à lui de les réparer.      

Les travaux facultatifs   

S’il y a de nombreux travaux obligatoires à faire avant de louer, d’autres, au contraire, sont facultatifs. Beaucoup de propriétaires se posent la question de faire ou non ces travaux parce qu’ils représentent parfois un coût important. Mais ils pourraient vous permettre de louer votre bien plus cher et donc d’augmenter, à terme, sa rentabilité locative.   

Attention cependant, l’augmentation de loyer dépend de la nature des travaux réalisés et de l’état du marché locatif local. Pour qu’ils justifient d’augmenter le loyer, les travaux doivent améliorer de manière significative le confort du logement. En effet, les travaux d’entretien ne comptent pas comme des travaux d’amélioration. Ils sont nécessaires. Par exemple, refaire les peintures ou remplacer le linoléum usagé ne vous permettra pas d’augmenter le prix du loyer.    

Refaire une jeunesse à son bien   

Pour pouvoir augmenter le prix du loyer, vous devrez réellement améliorer le bien. Vous pouvez par exemple faire poser un parquet. Pour cela, vous pouvez vous tourner vers des artisans professionnels qui sauront vous aiguiller. Le parquet peut donner un nouvel aspect à votre espace et le rendre plus chaleureux. Le bois donne souvent un aspect plus luxueux à un logement, un nouvel éclat. Le parquet dans les chambres et les pièces à vivre est un élément souvent très recherché par les locataires potentiels. Il vous permettra donc d’augmenter le nombre de visites et vous louerez votre bien plus vite.    

Les travaux d’agrandissement   

Dans la plupart des grandes villes de France, le marché locatif est saturé. En effet, on observe dans certaines villes un accroissement fort de la population et le nombre de logements ne suit pas toujours.  Dans ce marché locatif tendu, certains biens prennent plus de valeur que d’autres. Avec le confinement, les biens comprenant des espaces extérieurs ont vu leur valeur largement augmenter. 

La valeur des appartements avec terrasse a augmenté de 10% à Paris. Ainsi, aménager une terrasse lorsque c’est possible peut être un moyen d’augmenter sa rentabilité locative.  Pour agrandir votre bien, vous pouvez également jouer sur les volumes. C’est en effet un bon moyen d’optimiser l’espace de son logement. A Paris, la taille moyenne des habitations est de 49m2. Les potentiels locataires cherchent donc perpétuellement à gagner de l’espace. Si la hauteur sous plafond vous le permet, vous pouvez aménager une mezzanine pour gagner de la place. Ce genre de travaux permettent d’augmenter le loyer.    

Pour donner une impression de grandeur à votre logement vous pouvez aussi en améliorer la luminosité et opter pour des peintures blanches. Si le bien est destiné à être loué meublé, optez pour des miroirs en pied qui agrandissent la pièce.    

Bien choisir ses matériaux   

Si vous choisissez de faire vous-même vos travaux, il vous faudra choisir les bons matériaux. Ces derniers doivent présenter le bon compromis entre la beauté et le prix. Le prix des matériaux dépend de la taille de votre bien ; les coûts moyens au m2 d’une rénovation varient en fonction des matériaux choisis.   

Intuitivement, il peut sembler judicieux d’opter pour le matériau le moins cher. Mais ce choix n’est pas forcément économique sur le long terme. En effet, des matériaux fragiles risquent de s’abîmer rapidement et donc de devoir être régulièrement changés. Des matériaux de qualité, durables dans le temps, n’auront pas besoin d’être changés souvent. Il n’est pas forcément nécessaire de choisir le matériau le plus cher, mais il est important de choisir quelque chose de robuste. 

C’est surtout le cas si vous décidez de louer votre bien en meublé. En effet, dans les meublés, le turn-over a tendance à être important. Les locataires se succèdent et, avec eux, les risques de dégradations involontaires.   Les matériaux robustes sont souvent plus nobles que les matériaux bon marchés et attirent donc les potentiels locataires. De plus, choisir des matériaux robustes vous évitera de nombreux imprévus.   

Le cas du meublé   

Si vous décidez de louer meublé, quelques travaux et aménagements peuvent justifier une augmentation du loyer. Vous pouvez masquer les rangements et les encastrer pour gagner de la place. Des meubles modulaires ou encore des rangements pliables permettent de gagner de précieux m2. Des rangements masqués vous permettront de faire de votre espace un endroit plus agréable à vivre.   

Ce n’est pas une forme de travaux à proprement parlé, mais il vous faudra également faire attention au mobilier que vous souhaitez installer dans le logement. Ce dernier doit être à la fois résistant et esthétique. Il doit être agréable mais assez neutre. En effet, le but est que tout le monde puisse se sentir chez soi. Il ne doit donc pas y avoir d’empreinte personnelle trop forte dans la décoration du logement. Les locataires potentiels doivent pouvoir se projeter et se sentir chez eux lors des visites.   

Entreprendre des travaux peut donc vous aider à louer votre bien plus vite et plus cher, ce qui, à terme, augmentera votre rentabilité locative. Certains travaux sont obligatoires et d’autres sont facultatifs, mais tous seront à votre charge. Cela peut rebuter mais, pourtant, cet effort financier sera vite absorbé par le loyer que vous percevrez.    

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.